Sélectionner une page

Simulation de processus d’affaires

 

Qu’est-ce que la simulation des processus d’affaires ?

La simulation de processus d’affaires consiste à créer un nouveau processus ou à remanier un processus existant afin d’analyser son efficacité avant de le mettre en œuvre dans un environnement de production réel. Cet outil crée un scénario simulé dans le monde réel permettant aux organisations de déterminer l’impact d’un processus sur les opérations d’affaires quotidiennes sans provoquer de perturbation. Cette simulation favorisera à la fois l’amélioration continue et une meilleure prise de décision pour l’organisation.

L’utilisation d’un outil de simulation est un excellent moyen de renforcer les fondements agiles de votre organisation. La simulation des processus d’affaires offre la connaissance des processus et la flexibilité nécessaires pour faire évoluer vos processus actuels vers un état “à venir” qui préservera les ressources et réduira les coûts.

Avantages de la simulation des processus d’affaires ?

l

Scénarios réels de modèles de processus d’affaires testés à l’aide d’une méthode peu coûteuse et peu risquée.

Identifier rapidement les processus perturbateurs pour éliminer efficacement les blocages.

/

Les ressources nécessaires sont allouées de manière précise et efficace pour mener à bien les processus.

p

Aide les organisations à prendre des décisions éclairées avec une plus grande précision

t

Toutes les questions ” et si ceci se produirait ” sont résolues lors de l’optimisation d’un processus.

i

Documentation et informations sur les données fournies sur les différentes propositions pour soutenir le retour sur investissement.

L’exécution de plusieurs scénarios de simulation offre aux analystes d’entreprise le choix de sélectionner la meilleure alternative à mettre en œuvre.

EPC fournit des simulations de processus d’affaires très performantes. Il ne faut que quelques secondes, en utilisant des milliers d’instances de processus pour effectuer une simulation. La simulation vous fournira les indicateurs clés de performance (KPI) de tout scénario utilisant un processus d’affaires, ainsi que les statistiques par activité liées à chaque processus individuel. Par exemple, la visualisation des blocages dans un processus particulier peut être réalisée en créant une carte thermique.

simulation

Il est important de noter que vous aurez besoin d’un modèle de processus d’entreprise en notation BPMN 2.0 et d’un scénario de simulation avant de procéder à une simulation. Par example:

– Fournir le nombre d’instances de processus à simuler
– Déterminer la date d’arrivée
– Déterminer les ressources nécessaires et celles qui sont disponibles.
– Déterminez la durée des tâches, des événements et des sous-processus, etc.

 

Informations complémentaires sur BPMN 2.0

Le Business Process Modeling Notation (BPMN) apporte la standardisation et la capacité de montrer qui fait quoi et quand, ainsi que la capacité de rendre les flux de processus plus faciles à lire en déplaçant les détails d’un processus à un niveau plus détaillé. Au lieu d’avoir des processus affichés sur un mur, vous pouvez créer des modèles de processus BPMN qui permettent de faire tenir la logique principale de l’entreprise sur une seule page, puis de passer au niveau suivant si vous voulez ou devez voir les détails.

Il existe une symbologie universelle dans le langage qui comble le fossé entre les personnes travaillant dans le développement technique, les analystes d’affaires et les cadres supérieurs qui peuvent tous comprendre les différentes séquences d’événements, d’activités et d’informations qui se déroulent dans un ensemble de tâches automatisées.

 

BPMN 2.0 utilise quatre éléments principaux dans un diagramme, ce sont :

  • Objets de flux
  • Objets Reliants
  • Couloirs d’Activités
  • Données

Objets de flux

Considérez ces symboles comme les pièces d’un puzzle qui formeront le flux de travail global. Activités, Événements et Passerelles constituent les trois principaux objets de flux.

Activités

Ces symboles indiquent une tâche spécifique à accomplir par un système ou une personne. Les concepteurs de processus peuvent créer de nombreuses activités de ce type, allant de celles qui ne se produisent qu’une fois à celles qui se produisent plusieurs fois ou lorsqu’un ensemble spécifique de conditions sont réunies.

 

  • Tâche – Il s’agit du symbole le plus couramment utilisé. Il décrit l’action précise requise pour compléter la tâche.
  • Sous-processus – Au sein de cette tâche, se trouvent des sous-tâches supplémentaires classées ensemble.
  • Transaction – Il s’agit généralement de la fonction de traitement des paiements, mais c’est bien plus que cela. Les transactions sont décrites comme un ensemble d’activités qui devraient être sous-exécutées si une erreur est détectée dans le processus. Dans la terminologie informatique, on parle de “retour en arrière”, c’est-à-dire qu’il faut revenir en arrière sur toutes les actions entreprises dans la transaction pour laisser les informations dans le même état que lorsque le processus de transaction a été lancé.
  • Appel – Une activité d’appel fait référence aux tâches et aux sous-processus qui peuvent être utilisés dans des domaines multiples ou différents d’un processus.

Événements

Ce symbole sert de déclencheur. Il peut constituer un point de départ, une étape intermédiaire ou le point final d’un processus spécifique. Les événements couramment utilisés peuvent être :

 

  • Minuterie – Ce symbole permet d’identifier le début d’une minuterie. Par exemple, un essai gratuit est proposé pendant 30 jours et le client a la possibilité de l’annuler à tout moment pendant cette période. Il peut également être utilisé un certain jour de la semaine, par exemple, chaque mardi, une liste est compilée indiquant qui a annulé l’essai ou qui sont les nouveaux inscrits à l’essai gratuit.
  • Lien – Indique un processus qui appartient à un écosystème plus vaste et qui est lié à des tâches différentes qui constituent un ensemble nouveau mais distinct.
  • Message – Tel qu’il est décrit, les messages sont transmis via une interface technologique, comme l’EDI (échange de données ou de documents électroniques).
  • Escalade – afin de faciliter une action spécifique, une autorité supérieure devra prendre une décision sur la tâche. Par exemple, une demande de couverture d’assurance qui est limite doit être transmise au cadre supérieur pour un examen manuel.
  • Erreur – Une interruption du flux de travail s’est produite, en raison d’un problème.

Passerelles

Ces symboles en forme de diamant sont utilisés pour cartographier les points de décision le long du flux de travail. Ils peuvent indiquer, par exemple, des bifurcations qui nécessitent une décision afin de déterminer la prochaine direction qu’un processus devra prendre. Quelques exemples :

 

  • Exclusif – Un exemple de passerelle exclusive pourrait être le cas lorsque vous vous approchez d’une porte qui nécessite un code d’entrée. Le code correct permet l’entrée, tandis qu’un code incorrect entraîne un résultat différent.
  • Inclusif – Les passerelles inclusives permettent aux processus d’emprunter plus d’un chemin, par opposition aux passerelles exclusives.
  • Basé sur des événements – C’est le scénario de l’embranchement dont nous avons parlé plus haut. Une décision doit être prise pour aller de l’avant. Disons que chaque mardi, une liste des nouveaux utilisateurs de la semaine précédente est générée. Si, une semaine donnée, aucun nouvel utilisateur ne s’est inscrit, aucune liste ne sera générée le mardi suivant.
  • Parallèle – Ces passerelles peuvent fonctionner simultanément et ne sont pas dépendantes d’une certaine condition.

Objets Reliants

Nous savons que les objets de flux sont les pièces du puzzle qui forment le flux de travail. Les objets reliants nous montrent comment les pièces du puzzle se connectent les unes aux autres dans le flux de travail. Trois types d’objets de connexion sont utilisés ici : les flux de messages, les flux de séquences et les associations.

w

Flux de messages

Ces symboles indiquent les messages qui sont envoyés entre les participants au flux de travail.

Flux de séquence

Les objets qui sont mappés séquentiellement.
/

Associations

Montre les relations entre les différentes données et objets.

Couloirs d’activités

Comme l’illustre le nom lui-même, pensez aux couloirs d’activités comme étant constitués de couloirs dans une piscine pour chronométrer une compétition de natation de 100 m. La “piscine” est le département (ventes, marketing, service clientèle) et peut également représenter le travail effectué en dehors de l’organisation ou par des prestataires de services, tc. Lavoie contient elle-même l’activité nécessaire pour chaque rôle du processus. Un couloir peut être réservé aux ingénieurs d’affaires, un autre au service clientèle. et une autre pour la distribution par exemple.

Symboles de données

Ces symboles indiquent un type de données ou d’informations spécifiques nécessaires à la tâche en cours. Le mouvement d’un flux de travail n’est pas toujours influencé par les symboles de données.

Contrairement aux langages de codage qui nécessitent une compréhension approfondie d’une nouvelle façon de programmer, les symboles BPMN sont un alphabet visuel facile à comprendre qui peut être utilisé par toutes les lignes d’une organisation pour comprendre les flux de travail et visualiser l’activité de gestion des processus d’affaires (BPM).

Pourquoi Interfacing?

Avec l’Enterprise Process Center d’Interfacing, la cartographie et la modélisation des processus de vos flux de travail avec BPMN 2.0 n’ont jamais été aussi faciles ! Créez vos processus de travail rapidement et clairement pour améliorer l’agilité et la transparence de vos activités commerciales quotidiennes, en rendant chaque étape sans effort.

Si vous souhaitez en savoir plus ou discuter de la manière dont Interfacing peut aider votre organisation, assurez-vous de cliquer ci-dessous.

Nous contacter pour plus d’informations.

Prise de décision RAPID

Qu’est-ce que RASCI / RACI

Les matrices RASCI sont nécessaires pour les projets complexes. Ils sont extrêmement utiles car ils créent un mécanisme très efficace pour la distribution des tâches tout en s’approchant considérablement d’éliminer toute ambiguïté au sein de la hiérarchie des tâches du projet.

développement rapide d'application low-code

Formation gratuite à BPMN 2.0 !

Notre cours offre une formation BPM complète à deux niveaux (BPMN fondamental & BPMN expert), et étend BPMN 2.0 en fournissant des exercices en classe ainsi que des conseils en matière d’analyse commerciale, de communication cartographique, de GRC, de gestion des performances, et plus encore !

développement rapide d'application low-code

Gagnez en transparence avec Enterprise Process Center®

Le logiciel Digital Twin Organization d’Interfacing fournit la transparence et la gouvernance pour améliorer la qualité, l’efficacité et assurer la conformité réglementaire.

développement rapide d'application low-code

Lisez nos blogs

Prenez un moment pour lire les blogs sur GXP, la conformité réglementaire, les tendances actuelles et bien plus encore!

Découvrez comment votre organisation bénéficie d’une solution d’Interfacing.

L’un des principaux facteurs de différenciation d’Interfacing par rapport aux autres sociétés de conseil en transformation numérique et d’affaire est qu’Interfacing propose sa propre solution technologique innovante pour soutenir les programmes de transformation. Les solutions logicielles d’Interfacing offrent la transparence nécessaire pour réduire la complexité, améliorer l’exécution et faciliter l’agilité et le changement.

Le système de gestion intégré d’Interfacing est un guichet unique pour la gestion des programmes de transformation. Nous savons que c’est un environnement très concurrentiel. C’est pour cette raison que notre force réside dans notre engagement à maintenir la flexibilité tout au long du cycle de vie du projet que ce soit dans nos produits innovants ou dans notre équipe d’experts.